Arts&Facts > Créations > session 2016 > Deux visions, une relation

Deux visions, une relation.

Bois, objets, LED. 50 x 60 x 70 cm

Victoria BOUCHET, Thi Minh NGOC DANG, Ghizlane ELHENDOUZ, Théodore GUERMONPREZ, Vanina MULTARI, Florian TATIN, Céline TRANG.

 

Le métier de contrôle peut être soumis à certaines réticences de la part des Contrôlés. Ces réticences ne permettent pas au Contrôlé de comprendre l’essence même du métier de Contrôleur : celle d’assurer la pérennité de l’entreprise. L’objectif de cette oeuvre est d’interroger le spectateur sur la marge de manoeuvre dont dispose le Contrôleur afin d’instaurer une relation participative avec le Contrôlé. Plus précisément, il s’agit d’explorer les différents outils du Contrôleur afin qu’il puisse établir un environnement de contrôle participatif et intelligible pour les Contrôlés. La boîte dispose d’une double vision : la plus grande ouverture représente la vision du Contrôleur, la plus petite celle du Contrôlé. Depuis la position du Contrôleur, tous les objets de la boîte sont visibles. Ces objets constituent les outils du Contrôleur. Depuis la position du Contrôlé, seuls certains de ces objets (clé du cadenas, noeud, rouage, stéthoscope) sont visibles. Ces outils constituent la vision du Contrôlé sur la fonction de contrôle.

 

Télécharger l'analyse de l'oeuvre par les étudiants qui l'ont créée.